par la Décorruptible

L’Edito de Patrick Estrade

Psychologue, psychothérapeute, Patrick Estrade est l’auteur de « la maison sur le divan, tout ce que nos habitations révèlent de nous », véritable thérapeutique de la maison.

Au départ quand on m’interrogeait sur le thème de mon livre* je répondais invariablement : « Il traite de la psychologie et la psychopathologie de la maison ». Devant le peu d’enthousiasme de mes interlocuteurs, j’ajoutais : « je veux regarder à quoi l’on touche quand on touche à la maison ». Leur air incrédule persistant je résolus d’expliquer simplement : « Je veux examiner la question de la maison qui rend malade et de la maison qui guérit ». A partir de ce moment, j’eus le sentiment d’être reçu 5 sur 5. Et en effet, tel était bien mon propos.  Dans ce livre, je voulais montrer l’importance que revêt la maison dans la vie de tout un chacun et le rôle caché quoique fondamental qu’elle joue dans notre vie psychique, dans notre équilibre au quotidien et dans notre santé mentale.

 

La thérapeutique de la maison

Nous avons beaucoup à dire sur la maison, mais la maison a également beaucoup à dire sur nous. Des choses parfois captivantes, parfois déconcertantes, parfois étonnantes, parfois dérangeantes. Toujours mystérieuses en tout cas. Pour qui sait la prendre, elle peut se révéler pleine de surprises, pleine de ressources, pleine d’énergie, pleine d’avenir. Et s’il arrive qu’elle nous rende malade, elle sait aussi nous apprivoiser, nous soigner, et même nous guérir.

 

La fonction thérapeutique de l’architecte décorateur

L’architecte décorateur est bien plus qu’un concepteur, il accompagne les gens qui viennent le consulter non seulement dans un projet de construction, mais aussi dans un parcours de vie. Pour créer une maison (un décor) il doit savoir qui sont ses clients, leurs goûts, leurs métiers, leurs passions, leurs loisirs, savoir comment ils vivent à l’heure actuelle et comment ils aimeraient vivre à l’avenir. On est bien loin du « prêt-à-habiter ». C’est une sorte de cheminement initiatique au cours duquel la maison sera transformée, et ses habitants aussi.

 

Le métier d’architecte et celui de psychothérapeute se rejoignent en quelque sorte. Plus les gens ont un équilibre de vie, plus ils ont une maison qui correspond à leurs vrais besoins et plus ils sont satisfaits. Le Divan de la Déco propose une approche nouvelle et agréable de cette rencontre entre psychologie et décoration. Le ton léger et humoristique de Laurence permet d’aborder des questions intéressantes sur notre façon d’habiter et ce qu’elle révèle de nous. Une démarche à l’effet libérateur !

* En examinant nos manières d’habiter ces lieux, Patrick Estrade nous aide à décrypter la façon dont se traduisent du point de vue psychologique et somatique des moments cruciaux tels que: déménager, acheter, construire, hériter, vendre ou perdre un appartement. Il met au jour avec précision les mécanismes inconscients qui sont à la l’oeuvre dans notre rapport à ce qu’il appelle notre «ventre de la mère». Ce livre est l’occasion de «nous interroger sur nos fondamentaux», de voir «ce qui coince» et, le cas échéant, de faire le ménage des murs qui nous encombrent, de guérir de ceux qui nous rendent encore malades pour enfin vivre avec un «intérieur qui nous corresponde».

« La maison sur le divan, tout ce que nos habitations révèlent de nous », mars 2009, Robert Laffont